La fessée thérapie ou le lâcher-prise option BDSM

Plaisirs magazine

Ces choses que vous ignorez sur la “fessée thérapie”  

  • La fessée thérapie serait un catalyseur pour l’excitation

Selon un article de la revue Nature Reviews Neuroscience , il y a d’énormes similitudes entre la façon dont notre cerveau traite le plaisir et la douleur. «La fessée peut augmenter l’excitation et les sensations physiques, augmenter l’adrénaline, les endorphines et l’ocytocine, explorer et peut-être pousser la limite entre plaisir et douleur, augmenter l’intimité et le lien», explique la psychothérapeute et sexologue Dulcinea Pitagora.  

Fessée plaisirs magazine
  • La tentative de contrôle joue un rôle libérateur dans la “fessée thérapie” 

Selon Psychology Today , “la composante essentielle n’est pas la douleur ou la servitude elle-même, mais plutôt la connaissance qu’une personne a un contrôle complet sur l’autre”. Un point de vue partagé par l’experte Sandra LaMorgese, qui explique que “Ça fait du bien d’être totalement en contrôle, et parfois c’est bien d’être totalement soumis: le jeu de puissance est un moyen de se libérer des rôles dans lesquels nous sommes pris au quotidien et cela peut être une libération puissante”.

  • La fessée thérapie aurait de nombreuses vertus thérapeutiques

Donner à quelqu’un le contrôle total sur soi, transfère les soucis et les fardeaux psychologiques sur l’autre personne. « D’autres encore décrivent la libération de stress comme une évasion de la conscience de soi et de la pensée compulsive et le traitement des émotions », explique Dulcinea Pitagora.

Lire l’article complet ici

Plaisirs magazine

Laisser un commentaire